Pour comprendre l’histoire de la peinture, il faut faire référence aux différents courants y afférent. La peinture est avant tout un art permettant de peindre la réalité telle quelle. Mais il faut aussi la située dans un temps plus précis de l’histoire de l’humanité pour mieux la cernée. Pour cela, on peut à titre d’exemple contempler les œuvres des peintres célèbres. Leurs chefs-d’œuvres sont influencés par plusieurs mouvements artistiques de leur temps. Le courant artistique désigne avant tout un groupement de peintres ou d’artistes partageant les mêmes goûts, les mêmes idées. Ils réalisent chacun leurs œuvres en se référant aux mêmes principes. C’est en quelque sorte une façon de matérialiser l’art et aussi de représenter de nouvelles idées pouvant animer une société et cela à travers l’art. Quels sont les courants ou mouvements de la peinture ayant marqué l’histoire de l’art ?

Le romantisme dans la peinture

La peinture romantique fut son apparition en Europe vers le XVIIᵉ siècle. Il s’agit d’un courant représentant la réaction contre les règles du néo-classicisme et de l’académisme. Les peintres célèbres de ce mouvement sont William Blake, Eugène Delacroix et Caspar David Friedrich entre autres. Sur ce site www.artistespeintres.net vous découvrirez plus d’informations sur les courants artistiques et les peintres les plus célèbres de l’histoire de l’art.

La peinture romantique caractérise la représentation subjective de la réalité. Sur les tableaux peints durant le mouvement romantique, on peut constater des paysages mélancoliques et aussi étranges. La Liberté guidant le Peuple de Delacroix par exemple est un œuvre d’art relatant la guerre, l’hostilité et un environnement tout à fait sombre.

Le romantisme dans la peinture est une façon de matérialiser l’art pour peindre de le ressenti. Il s’agit en fait d’une manifestation particulière, d’une idée révolutionnaire évoquant une variété de thèmes cauchemardesques : la mort, la peur, la folie ou encore l’érotisme. La peinture n’est pas la seule forme d’art ayant subi cette révolution. La Spleen baudelairienne en est la preuve, un ouvrage dit maudit.

Les artistes marquants le courant cubisme

Le cubisme véhicule une nouvelle perception de l’art qui se base sur l’originalité de la représentation. Pablo Picaso et Georges Baraque sont parmi les peintres célèbres de ce courant artistique. Le cubisme désigne un grand mouvement artistique moderne du XXᵉ siècle. Il s’agit d’un concept visant à peindre la réalité, non pas de façon mimétique mais plutôt en géométrisant sans pour autant atteindre l’abstraction. Ce courant influence aussi la sculpture. Les artistes suivant cette pensée recherchent des volumes en utilisant des formes géométriques pour peindre la réalité. Les peintres utilisent plusieurs couleurs dont le noir, l’ocre, le gris et le brun sont les plus vues. Ils déconstruisent en fait l’espace et tout objet en se servant de différentes techniques et une variété d’outils. On peut constater un jeu de lumière dans les œuvres cubistes. Ces derniers créent en fait un jeu d’illusion entre la réalité et l’illusion.

Pablo Picasso s’aligne parmi les précurseurs du mouvement cubiste. Le portrait d’Ambroise Vollard fait partie des peintures reflétant celui-ci. 

Le mouvement abstrait

Le courant abstrait dans la peinture et dans n’importe quelle forme d’art fait référence à une inspiration loin de la réalité contrairement au réalisme. Son origine remonte au début du XXᵉ siècle avec des peintres célèbres Picasso et Vassily Kandinsky. Ce mouvement international se place en rupture avec les sujets et les objets naturels du monde réel comme la nature elle-même.

Ce courant affiche un style totalement indépendant des références visuelles classiques. Il refuse radicalement le principe de mimesis. La peinture abstraite se veut en effet d’être appréciée telle quelle sans peindre la réalité. Aujourd’hui, ce mouvement artistique demeure encore une tendance majeure. L’art abstrait est né en Suisse sous l’initiative de Vassily Kandinsky.

Le réalisme dans l’histoire de la peinture

À l’inverse de l’art abstrait, la peinture réaliste s’attache à la réalité quotidienne. Ce mouvement est apparu au 19ᵉ siècle en France et en Grande-Bretagne. C’est un courant pictural qui vise à représenter le monde réel, la réalité objective. Edouard Manet, Jean-Baptiste Coro et Honoré Daumier sont les plus grands peintres véhiculant ce style dans leurs œuvres. Les peintures réalistes rejettent tout ce qui est abstrait et idéalisent la nature des Néoclassiques.

La peinture réaliste ne se réduit pas à une simple imitation du réel. Les peintres essaient en fait de représenter ce qu’ils voient d’une manière à traduire les idées et les mœurs. Le réalisme réagit contre le sentimentalisme romantique. Il s’attache à peindre la société et tout ce qui est proche possible du réel. Par opposition à la fiction, il peint la vraie réalité et s’inspire du positivisme. Les œuvres abstraites mettent en évidence l’appartenance sociale. C’est un instrument qui permet d’explorer le monde réel.

Il existe d’autres courants artistiques comme le Dadaïsme, le naturalisme, le fauvisme et l’expressionnisme entre autres. Tous ces mouvements ont un grand impact sur la peinture mais aussi sur d’autres arts comme la sculpture et le roman.