En 1999, l’année de son décès, Bernard Buffet peint Tempête en Bretagne, dernière œuvre de l’artiste qui témoigne de son amour pour la Bretagne. Une histoire d’amour qui a débutée très tôt et qui se nourrit des liens entre Bernard Buffet et sa mère, décédée quand il était jeune.

Célèbre pour ses peintures expressionnistes aux notes sombres et à l’atmosphère angoissante, Bernard Buffet est aussi un habitué des paysages en tout genre. En parallèle des clowns tristes et des portraits de sa muse et épouse Annabel Schwob, l’artiste a représenté de nombreux paysages et plages et notamment les paysages bretons chers à son cœur, lui qui avait pour habitude de passer ses étés d’enfant dans le village de Saint-Cast. C’est d’ailleurs l’endroit qu’il a choisi pour l’acquisition de sa villa dans laquelle il travailla entre 1964 et 1970. Véritable coup de cœur artistique et personnel, la Bretagne lui a inspiré des tableaux tout au long de sa vie.

Bernard Buffet et la Bretagne : une histoire d’amour très personnelle

En 1945, à Saint-Cast, la mère de Bernard Buffet tombe gravement malade et se suicide. Le jeune garçon qui n’est pas encore le peintre de renommée mondiale que l’on connait se retrouve désormais tristement lié à cet endroit, dont il en fera sa demeure quelques années plus tard et dont une rue porte désormais son nom. Outre l’ouvrage de Lydia Harambourg Bernard Buffet et la Bretagne paru en 2006 qui dépeint les relations étroites entre le peintre et la région, une large production artistique de Bernard Buffet a pour thème la Bretagne. En 1950, Bernard Buffet peint Coiffe bretonne, portrait hautement symbolique qui représente une femme bretonne qui se tient droite, de profil. Elle possède toutes les caractéristiques d’un portrait de Bernard Buffet, les traits durs et fins, noirs, et le regard dramatique. A la manière d’un marin qui navigue entre les flots, Bernard Buffet s’est baladé dans les rues de la Bretagne à la découverte de scènes de vie quotidienne qu’il a pu retranscrire dans ses tableaux. Il a peint tout ce qui fait la Bretagne : les monuments les plus célèbres, les plats typiques, les plus beaux paysages et ses habitants et a mis à l’honneur dans son œuvre un aspect très personnel de sa vie.

En 1994, l’artiste peint une huile sur toile aux saveurs bretonnes Bretagne et crustacés, qui présente un panorama de ce qu’est la Bretagne : des crustacés, un phare, des bateaux et une femme bretonne avec la célèbre coiffe. Ce tableau aux couleurs marines montre au premier plan la femme bretonne au regard vide entourée de ces crustacés. Au loin, le bateau rejoint le phare typique des paysages bretons. Il faut aussi citer les autres tableaux de Bernard Buffet en rapport avec la Bretagne : Ile de Bréhat, Saint-Malo, voiliers et paquebots dans le bassin, Douarnenez, Autoportrait : vacances en Bretagne ou encore Les plages, qui sont au nombre de six et qui s’inspirent de la plage de Saint-Cast qui est celle de son enfance.

Le retour en grâce de Bernard Buffet à la Bretagne

En 2007, grâce à une donation d’œuvres de son ami et galeriste Maurice Garnier au musée départementale breton de Quimper, les bretons ont pu découvrir ou redécouvrir les œuvres d’inspiration bretonnes de Bernard Buffet au cours d’une exposition d’exception. Près d’une soixantaine d’œuvres de l’artiste ont été exposées, pour le plus grand bonheur des amoureux des paysages bretons et de la culture de la région.

L’histoire d’amour entre Bernard Buffet et la Bretagne est sublimée dans ses tableaux. L’artiste n’a cessé d’évoquer son havre de paix tout au long de sa vie, il a peint sa Bretagne, comme pour ne pas oublier ces souvenirs d’une enfance insouciante et heureuse à jouer sur les plages bretonnes avec sa mère.