Entreprise difficile que de se lancer dans la rétrospective de la vie de Bernard Buffet tant elle est complexe et discrète. Cependant, l’artiste peintre expressionniste nous a laissé 8000 œuvres diverses et variées, qui sont personnelles et nous permettent de tracer les grandes lignes de sa vie. Il est l’un des artistes peintres les plus célèbres de sa génération, qui compte également le géant Picasso.

L’intérêt précoce des écrivains pour Bernard Buffet

Traumatisé par la mort de sa mère alors qu’il n’avait que 7 ans, Bernard Buffet a puisé son inspiration dans les drames de sa vie, qui se ressentent dans sa manière de peindre, dans les traits qui définissent ses personnages sombres et dramatiques. De son intrigante vie, on retient une multitude d’œuvres et une bibliographie d’une vingtaine d’ouvrages traitant de sa vie, de ses amours et de ses productions. Le premier à s’est lancé dans l’écriture d’un ouvrage sur le célèbre peintre est le journaliste et critique d’art Pierre Descargues qui publie en 1949 et dix ans après en 1959 Bernard Buffet. Au moment de la parution du premier ouvrage de Pierre Descargues, Bernard Buffet avait seulement 20 ans, ce qui témoigne du fort intérêt qui était porté à l’époque au jeune peintre. Bernard Buffet a suscité très tôt chez ses contemporains et le monde de l’art de manière générale beaucoup de sentiments contraires. Assez pour que l’on en fasse un sujet d’écriture.

Par la suite, c’est de nombreux autres livres qui ont vu le jour, pour raconter le peintre, raconter son histoire passionnelle avec Annabel Schwob, raconter son amour pour la Bretagne. Sa muse et épouse Annabel Schwob, elle-même écrivain a publié deux ouvrages sur Bernard Buffet. Dans le premier, Post scriptum, publié après le décès du peintre, elle lui raconte la douleur qu’est de vivre sans lui, sans celui qu’elle aime. Plus tard, dans son deuxième ouvrage, Bernard Buffet : secrets d’atelier, elle livrera les secrets d’atelier de l’artiste, pour permettre à ses admirateurs d’entrer dans l’intimité de l’artiste, si discret. Intimité qui a également été abordée dans certains ouvrages qui portent sur la vie et la relation du couple. Bernard et Annabel Buffet étaient ce que l’on appelle des âmes sœurs, qui se sont aimés toute leur vie, à Paris ou à Saint Tropez.

Bernard Buffet raconté par Jean-Claude Lamy : plongée au cœur d’une énigme

Le journaliste et écrivain Jean-Claude Lamy est celui qui réussit le mieux à narrer la vie de Bernard Buffet et à en décrypter les subtilités. Dans son livre Le samouraï, publié en 2008, il parcourt la personnalité obscure de Bernard Buffet tout au long de ses 361 pages. De nature solitaire, l’artiste ne s’exprimait qu’au travers de ses peintures, qui étaient à son image, mélancoliques, tragiques et dérangeantes. Il était complexe pour ceux qui l’entouraient de brosser le portrait du peintre sans évoquer ses amitiés, ses douleurs, ses drames. Au fil des pages, Jean-Claude Lamy introduit des personnages dans son récit, des proches de Bernard Buffet qui le connaissaient mieux que personne et relate des anecdotes personnelles empruntées à Françoise Sagan, Maurice Garnier ou encore au frère de l’artiste Claude Buffet. De sa relation amoureuse avec Pierre Bergé qui est décrite comme passionnelle à ses blessures profondes, Jean-Claude Lamy explore tous les aspects de la vie de Bernard Buffet.

De nombreux ouvrages s’attellent à raconter la vie, les œuvres et les amours de Bernard Buffet, qui reste aux yeux de beaucoup de ses contemporains un artiste discret et mélancolique, pour lequel la vie avait un goût tristement dramatique. Bernard Buffet reste aujourd’hui l’un des plus grands peintres de l’expressionnisme, en témoigne les nombreux écrits à son sujet.